Du safran millésimé? Et puis quoi encore!

Depuis quelques temps, nous voyons apparaître sur un nombre croissant de sites de producteurs de safran un terme jusqu’ici réservé au domaine viticole : le label « millésimé ». Vous ne souhaitez plus acheter du vulgaire safran ? Optez donc pour du « safran en filaments millésimé 2017 ! ». Effet marketing garanti.

Safran Millésimé - Safan Maison Fayet
Le safran millésimé, dernière trouvaille marketing

En tant que producteur, nous le disons donc très clairement, cette mode du « safran millésimé » est avant tout marketing. Elle n’a qu’un seul but : donner au safran un aspect exceptionnel et faussement plus qualitatif. Rappelons que le terme millésimé, originellement, signifie qu’une production viticole est réalisée à 100% avec une récolte d’une même année. Si un safran « millésimé » est un safran issu de la récolte d’une même année… alors rassurez-vous, le safran Maison Fayet est également « millésimé » !

Est-ce à dire que certaines années de production seraient particulièrement remarquables ? Nous ne disons pas que tous les safrans se valent. Oui, certaines conditions propices peuvent faire émerger un safran comportant par exemple davantage de crocine ou de safranal, offrant un produit plus coloré ou au goût plus prononcé. Mais en toute honnêteté, seuls les experts les plus confirmés en la matière et dotés des palais les plus fins sauraient faire une différence….

Quelles que soient les années, quels que soient les producteurs, ce qui différencie un safran d’un autre peut se résumer à quelques règles simples : qualité et fraîcheur des bulbes, soin porté sur l’émondage et sur le séchage, et temps de torréfaction minimum d’une année.