Les vertus du safran : quand manger nous fait du bien

Réputé depuis des siècles dans de nombreuses cultures, le safran est également connu pour ses propriétés médicinales remarquables sur l’organisme.

Les premières traces d’utilisation du safran à des fins médicinales apparaissent dans le Papyrus d’Ebers datant de 1550 av. J.C. Le safran est désigné dans cet ouvrage avec son propre hiéroglyphe. On retrouvait alors le safran dans près d’une trentaine de préparations médicales.

Les vertus du safran : quand manger nous fait du bien - Safran Maison Fayet
Le Safran est utilisé par les apothicaires depuis la nuit des temps

Aujourd’hui, le safran est fortement recommandé dans le cadre d’une alimentation santé et d’une hygiène de vie équilibrée. Tout d’abord, il est un antioxydant puissant grâce à la présence des caroténoïdes. Les antioxydants sont des micronutriments qui permettent de lutter contre les radicaux libres et ainsi prévenir l’apparition de certaines maladies.

Le deuxième principal atout du safran, lorsqu’il est utilisé pour des raisons thérapeutiques, est son effet sur le système nerveux. Le principe actif présent dans le stigmate du safran et qui va agir comme un calmant du système nerveux et un antidépresseur naturel est le safranal.

Le safran, tout comme d’autres épices comme le curcuma, a des effets anti-inflammatoires. Il constitue donc une plante intéressante à utiliser dans le cas de maladie chronique inflammatoire car il va aider à calmer le terrain inflammatoire de la personne.

Enfin des études montrent qu’il agit sur les fonctions cérébrales et ralentit les effets néfastes du vieillissement. En effet, les molécules contenues dans le safran vont agir au niveau de la production des neurotransmetteurs et pourraient aider à lutter contre des maladies type Alzheimer.

Vous comprenez donc mieux pourquoi le safran est une plante qui a été adulée de tout temps et dans différentes cultures.

En termes de dosage, il est souvent conseillé de consommer des extraits standardisés en safranal, qui varient entre 1,5 et 3% de safranal à hauteur de 30mg par jour. Si vous utilisez des stigmates purs, il faudra en consommer environ 100mg deux fois par jour, ce qui représente 1 gramme pour 5 jours. Il est recommandé de consommer le safran dans un produit type miel ou beurre ou crème car le safran est liposoluble (il a besoin de lipides pour être absorbé).